Devenir téléconseiller, la relation client dans l’âme

Aujourd’hui, toutes les entreprises et quelque soit le secteur d’activité (assurances, banques, FAI, etc…) ont besoin d’un service client. Que ce soit dans des démarches de prospection ou encore de fidélisation, les téléconseillers assurent la démarche client. Comment et pourquoi devenir téléconseiller ? Trouvez ci-dessous ce qui va conforter votre choix.

Devenir téléconseiller pour ses missions

Bien souvent sur un open space (plateau) ou quelques fois intégré dans l’entreprise, le téléconseiller dépend du service dans lequel il s’exerce (Le plus souvent Marketing). Devenir téléconseiller engage un certain nombre de missions, il peut donc être amené à :

  • Téléguider ses clients dans une opération de maintenance ou de réparation en suivant des procédures identifiées.
  • Orienter le client vers le service approprié à la demande ou encore vers le service commercial.
  • Faire de la prospection que ce soit envers les prospects ou les clients, leur proposer une offre promotionnelle, une offre spéciale, un abonnement.
  • Informer le client sur les nouveaux produits ou les nouveaux services.
  • Enregistrer les leads et préparer les supports aux services commerciaux.
  • Répondre aux appels, aux questions ou aux demandes. Devenir téléconseiller consiste donc à connaître l’entreprise et tous ses process (modalités de paiement, possibilités d’échange, conditions sur les offres, délais de livraison, conditions de remboursement…).

Devenir téléconseiller ne consiste pas uniquement à être au téléphone. La connaissance informatique est essentielle pour l’envoi d’email qui est de plus en plus développé, notamment pour la communication entre les services. Le téléconseiller répond également aux demandes par écrit. La maîtrise de la langue française est donc primordiale.

Devenir téléconseiller : Qualités requises

devenir téléconseillerLe téléconseiller doit être capable d’argumenter efficacement au sein du service commercial. Le téléconseiller accroche le client potentiel en se montrant persuasif dès ses premiers échanges. Devenir téléconseiller implique de l’initiative et doit être en mesure de proposer à bon escient un geste commercial, par exemple lors d’une demande de résiliation de contrat. Sa ténacité est un critère primordial et fait la différence. De nombreuses personnes raccrochent après quelques secondes échangées au téléphone c’est pourquoi le téléconseiller implique de la ténacité. De plus, le téléconseiller doit avoir des horaires flexibles car il sera souvent amené à passer des coups de fil décalés, lors de la pause-déjeuner par exemple. Pleinement intégré dans un service de relation client, devenir téléconseiller implique également le sens de l’écoute. Il se doit d’être réactif afin de rentabiliser son appel, la compréhension de la nature de la demande doit être perçu le plus vite possible. Enfin, la patience et la politesse sont de rigueur et doivent être utilisées au devant de chaque épreuve et de chaque situation.

Devenir téléconseiller : Possibilité d’évolution et plan de carrière

Si vous êtes au cœur de l’entreprise, l’évolution est potentiellement rapide. Superviseur, encadrement d’une équipe de dix téléconseillers, il est possible d’obtenir ce type de poste après deux à trois années d’expérience. A plus long terme, entre cinq et quinze ans d’expérience, vous pourrez devenir responsable de plateau. Enfin, le téléconseiller est en relation plus ou moins étroite avec le département commercial, c’est donc l’occasion de rejoindre et découvrir des métiers complémentaires.

Salaire brut mensuel d’un débutant : 1430 €

Formation nécessaire pour devenir téléconseiller

A l’issue d’une formation téléconseiller ou formation commerciale, d’un niveau Bac+2 ou Bac+3, il vous sera beaucoup plus facile de vous orienter vers un poste de responsable. Par exemple, si vous allez passer un bac pro vente et que vous choisissez de poursuivre vos études par un BTS Négociation de la relation client, management des unités commerciales ou encore technico-commercial, vous pouvez parfaitement prétendre à ce type de poste avec un minimum d’expérience.

Contexte et situation pour devenir téléconseiller

Dans les PMI-PME ou les grandes sociétés, les directions sont toujours soucieuses d’améliorer leur image de marque, fidéliser leur clientèle, ou optimiser les conditions de travail des salariés. Il en va de même pour les téléconseillers, dorénavant, les sociétés savent comment séduire les candidats pour devenir téléconseiller. De plus en plus de propositions leur sont offertes mais aussi un bon nombre de responsabilité. Les nouveaux candidats sont de mieux en mieux formés à tout type de mission et tout type de tâches polyvalentes. Chaque année en France, une cinquantaine de nouvelles plateformes est créée. Cela laisse de belles perspectives d’emploi pour ceux qui souhaitent devenir téléconseiller.

Laisser un commentaire